Sélection du message

« Contact avec des Mantes Religieuses Stellaires » avec Elisabeth de Cal...

Des témoignages recueillis, et une synthèse proposée par Élisabeth de Caligny, un sujet tabou, soit on fuit ou on dénigre, et il s&#...

Affichage des articles dont le libellé est Crèvecoeur Jean-Jacques. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Crèvecoeur Jean-Jacques. Afficher tous les articles

22 avril 2013

Notre éducation serait-elle la cause de tous nos maux ? Jean-Jacques Crévecoeur



 Comme le dit le psychanalyste Carl Gustav Jung : « la maladie, c’est l’effort que fait la Nature pour retrouver son équilibre ». Même si, de notre point de vue, la maladie apparaît comme aberrante et insensée, d’un point de vue biologique, d’un point de vue adaptatif, la réaction du corps fait partie du patrimoine dont nous avons hérité depuis des générations pour que notre espèce se perpétue. S’il en avait été autrement, nous ne serions plus là, en tant qu’espèce, pour tenir de tels propos. À partir de cette prémisse, il est légitime de se poser la question fondamentale : « Mais alors, qu’est-ce qui cloche ? Pourquoi sommes-nous si nombreux à mourir de maladies ? » C’est ici que je vous invite à faire un petit détour, ou plutôt un petit retour aux sources…


28 mars 2013

Le sens des maladies par Jean-Jacques Crevecoeur

La sclérose en plaque pour échapper aux flammes de l'enfer : témoignage
Lorsque j'ai pris connaissance des travaux du docteur Hamer, en 1988, c'est grâce à un petit fascicule aujourd'hui épuisé qui s'intitulait : « Genèse du cancer ». C'est donc tout naturellement que je me suis tourné vers des personnes atteintes de cancers pour vérifier la validité des cinq lois biologiques énoncées par Hamer. Nous savons malgré tout qu'il s'est très vite rendu compte que ses lois biologiques s'appliquaient à toutes les pathologies, et pas seulement aux cancers. Quand on y pense, c'est assez logique. Le corps formant un tout indissociable, il ne peut être régi par des principes ou des lois différentes, même si les manifestations pathologiques peuvent présenter des visages en apparence très différents.