Sélection du message

Le pardon et les jeux de rôle bourreau/victime

Pardonner, n'est ce pas là le plus beau cadeau que l'on puisse offrir à l'autre et à sois pour avancer dans c...

Affichage des articles dont le libellé est Ghis. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Ghis. Afficher tous les articles

23 juin 2015

La mort citoyenne de Ghislaine Lanctôt


ÉPILOGUE – 2015
Madame Ghis – Évasion en prison
Sept années se sont écoulées depuis la sortie de prison de Ghis, ainsi que sa mort citoyenne qui prit place peu de temps après.
Le livre Madame Ghis - Évasion en prison relate cette saga judiciaire et carcérale, mais surtout la conscience inhabituelle dans laquelle elle s’est déroulée. Hors de l’arène de la dualité gagnant/perdant, elle consiste en un abandon total de Ghis à la volonté de son âme, sans attente de résultat et sans garantie. Toutefois, le livre se termine avant le procès final de Ghis. Il nous laisse sur notre appétit, quant à la fin de l’histoire. La voici en épilogue.

Le procès
Le 20 janvier 2009 avait lieu, tel que convenu, le procès de l’entité juridique LANCTÔT, GHISLAINE.
J’étais présente, puisque j’avais donné au juge ma parole que j’y serais, lors de ma libération
inconditionnelle du 28 mai 2008. J’annonçai la mort de la citoyenne Ghislaine Lanctôt et je réitérai mon identité d’être souverain avec un corps, une âme et un esprit. Le juge m’interrompit et déclara qu’il allait entendre la cause de GHISLAINE LANCTÔT. Je quittai simplement le Palais de Justice et le procès eut lieu en mon absence. Le juge prononça le jugement suivant : « J'impose le minimum, mille dollars (1000 $) avec un délai de deux (2 ans), sans frais (de cour). »