Sélection du message

Le pardon et les jeux de rôle bourreau/victime

Pardonner, n'est ce pas là le plus beau cadeau que l'on puisse offrir à l'autre et à sois pour avancer dans c...

Affichage des articles dont le libellé est Le Clézio JM. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Le Clézio JM. Afficher tous les articles

19 avril 2014

Pierre Rabhi : « Le problème est de savoir s’il y a une vie avant la mort »



Capture d’écran de Jean-Marie Le Clézio et Pierre Rabhi sur le plateau de « La Grande Librairie »(France 5)

Étourdissant face-à-face, jeudi soir, entre Jean-Marie Le Clézio et Pierre Rabhi sur le plateau de « La Grande Librairie », l’émission de François Busnel sur la France 5. Un condensé incroyable d’émotion et de simplicité assumée sans jamais le moindre soupçon de forfanterie.
Comment rendre compte de la richesse d’un tel échange ? Comment illustrer la luminosité des propos qui volèrent si haut ce soir-là ? J’ai trouvé. Je vais vous reconstituer en condensé la discussion qui opposa – opposa ? – ces deux personnages d’exception.

JM Le Clézio, prix Nobel de littérature, face à P.Rabhi, paysan écrivain, créateur du mouvement Colibris.

Pierre Rabhi :  "le bien suprême, est la joie d'exister, il n'y a pas de plus élevé. La joie s'accompagne d'une légèreté, d'une libération très importante, pour moi c'est le bien suprême parce qu'il n'est accessible par aucune matière, encore moins l'argent. La joie vous la trouvez chez les gens qui n'ont pas grand chose. Ils ont cette saveur de la vie, ils goûtent cette vie de tous les jours comme un élixir, comme quelques chose de très élevé, et quand on vient vers les pays qui vivent dans l'abondance, on s'aperçoit qu'elle n'existe pas...Alors on peut faire le choix de l'auto-limitation, c'est une ascèse, un choix, c'est très beau, je prends la décision d'ajuster ce qui m'est nécessaire de façon de ne pas aliéner ce qui ne relève pas de la matière, mais qui relève de l'esprit.
L'esprit aujourd'hui a très peu de place, la beauté a désertée notre environnement. Alors on va chercher de la beauté factice, mais la beauté réelle qui devrait être incluse et poétisée notre vie, elle n'est plus là "

Une émission à revoir avec bonheur en vidéo en lien au bas de cette page .C.R.

Le choix de la beauté