Sélection du message

Le pardon et les jeux de rôle bourreau/victime

Pardonner, n'est ce pas là le plus beau cadeau que l'on puisse offrir à l'autre et à sois pour avancer dans c...

Affichage des articles dont le libellé est Psychologie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Psychologie. Afficher tous les articles

11 août 2015

Sommes nous gouvernés par des psychopathes ?

Sommes nous gouvernés par des psychopathes ?  

Au regard de l'histoire du monde il y eu de nombreux précédents, les pires comme Hitler, Staline, Mao, les Kmers rouges en sont des exemples assez proches. Bonaparte véritable génie de la politique et de l'état, fut responsable de la mort de millions d'hommes.

La liste est très longue des dirigeants qui, au cours de l'histoire du monde, se sont comportés comme de petits ou de grands psychopathes, alors qu'au début de leur carrière ils se présentaient comme des sauveurs. 

La réelle question est "le pouvoir sur l'autre", pourquoi vouloir le pouvoir

Qu'est ce qui fait qu'un être souhaite diriger un autre, contrôler un système familial-professionnel-politique quel qu'en soit la dimension, la problématique reste la même, seules les conséquences diffèrent.

Et si le contrôlant, le leader, agissait par réflexe en réponse à ses propre peurs ?

Alors faut il se poser la question, l'ambition du pouvoir est elle un signe de psychopathie ? 


C.R.



La méthode du psychopathe

Traduction : sott.net

Au fil des millénaires, les êtres humains ont été domestiqués comme du bétail par des prédateurs parasites insidieux et sans pitié qui se meuvent parmi nous avec aisance. Leur nature prédatrice a été largement édulcorée et camouflée par des siècles de tolérance réticente et d'acceptation lâche de notre part. Presque toutes nos grandes idées institutionnelles ont été adaptées, perverties, corrompues et même radicalement transformées en environnements qui favorisent considérablement leurs méthodes et leurs tactiques.

Économie, gouvernance, enseignement, assistance sociale et santé ne sont désormais guère plus que les façades de leurs idéaux d'origine, gorgées de processus de prise au piège, d'exploitation et de frustration du potentiel qui fonctionnent uniquement pour rendre les prédateurs qui les contrôlent encore plus riches et plus puissants.

De nos jours, grâce à l'attention portée par nombre de chercheurs, ces prédateurs sont mis à découvert et décrits sous le terme de « psychopathes accomplis » - ils composent la majorité des 5 % de l'humanité qui sont parvenus à éviter d'être cliniquement diagnostiqués et n'ont pas été appréhendés lors d'activités criminelles et immorales puis internés.

Les « méthodes » du psychopathe sont simples et deviennent aisément observables lorsqu'on finit par apprendre à distinguer « la forêt dissimulée par l'arbre » et que l'on découvre que nombre de nos « certitudes » sociales et économiques primordiales sont en réalité les artéfacts évolutionnaires résultant de l'influence que les psychopathes exercent sur nos cultures et nos sociétés depuis des millénaires.

Ils nous ont raconté que, tel du bétail, nous avons besoin de leurs enclos (contrôle) et de leurs rondes (surveillance) pour nous protéger des loups (ou des terroristes) qui allaient venir nous décimer nous et nos petits, que le monde est un terrible endroit hostile et que la vie est remplie d'ennemis - une prophétie autoréalisatrice lorsque les sociétés et les cultures sont gouvernées par les psychopathes. Leurs mesures servent en réalité à nous mettre sur la défensive, à nous rendre terrorisés et si aisément influençables qu'au final la peur nous infantilisera intellectuellement, nous divisera et nous rassemblera tel du bétail en vue d'un contrôle et d'une exploitation plus complets et systématiques.

Au niveau cognitif, le psychopathe opère à partir de ce que le lauréat du Prix Nobel d'économie Daniel Kahneman a surnommé le « système 1 » ou pensée rapide, un modèle cognitif en place dans la petite enfance dont les processus se situent essentiellement au sein du système limbique, se fondent sur les souvenirs et sont contrôlés par les émotions. Amplifié par essais et erreurs, ce type de pensée primitive « rapide et grossière » est idéal pour opérer dans des environnements chaotiques et conflictuels, tels sur un champ de bataille ou dans des jeux vidéos.

A contrario, le « système 2 », ou pensée lente, est rationnel, prévenant et logique ; étant donc à la fois analytique et constructif, il nécessite du temps. Les processus cognitifs du « système 2 » ont lieu essentiellement dans le cortex, dans les régions des fonctions cérébrales supérieures et lorsqu'il est pleinement évolué, il utilise ces dernières qui ne sont acquises que par la recherche de relations mutuellement bénéfiques avec les autres et l'environnement. Ce type de pensée supérieure lente et empathique est idéal pour gérer les relations, la créativité et la complexité.

3 septembre 2014

L’obsolescence de l’homme


Par Gunther Anders: "L’idéal (pour une société totalitaire) serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. (...) Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

2 septembre 2014

Aborder nos vies parallèles par Gerrit Gielen


   
Un artiste, c'est quelqu'un qui a mal aux autres. Jacques Brel... 
 
Mondes parallèles ou égrégores? La pensée est une énergie, tout énergie crée ne meurt pas, et va se stoker dans l'univers sous la forme d'égrégores. (y compris les regards lubriques, si si... sur le port d'Amsterdam) Ce pourrait il que nos pensées, nos projets, évoqués dans cet article, soit mis en attente dans réservoirs d'énergies et que nous puissions y retrouver ce que l'on veut. Nous sommes ici proche des théories de Jean-Pierre Garnier Mallet.

 Lorsque nous faisons un choix important dans notre vie, nous sommes en fait en train de choisir entre deux futurs possibles. Dès que nous avons fait notre choix, l’un des potentiels futurs s’efface. N’est-ce pas? Ou se peut-il que ce futur alternatif continue à exister, dans un monde parallèle, et que c’est une autre partie de nous qui l’explore et en fait l’expérience ? Selon la « théorie des mondes multiples » de la physique, chaque fois que nous faisons un choix, une fracture se produit dans l’univers : autrement dit, les différentes possibilités continuent à exister dans des mondes parallèles.

Quel est le sens des mondes parallèles d’un point de vue spirituel, et comment intégrer cette notion dans nos vies quotidiennes ? Telle est la question centrale de cet article.


19 août 2014

Etes-vous une femme sauvage ?


La femme sauvage, c’est une femme présente en chacune de nous, parfois enfouie très profond, parfois bâillonnée mais toujours prête à resurgir.
La femme sauvage, c’est la femme non domestiquée, la femme libre, la femme qui a évité les pièges et les prisons mêmes dorées, c’est celle aussi qui s’en est libérée.

18 août 2014

Eloge du "rien faire" et de la réflexion


Réflexion et "ne rien faire" sont essentielles pour la productivité


"Ne rien faire" est nécessaire pour le fonctionnement optimal du cerveau


Une des plus grand problème chez les gens en général, c'est qu'ils sont débordés surchargés, surchargées et surchargés. Leur réponse au sujet de leur rythme de vie est souvent décrit comme «fou», «trop occupé» ou « sur-booké," souvent dit avec un ton mélangé de désespoir et de fierté. Peu de gens croient que «ne rien faire» est nécessaire pour optimiser le fonctionnement du cerveau


15 janvier 2014

La liberté par le pardon




Il y a tant d’aspects de nos vies dans lesquelles nous ne nous permettons pas, par défaut, de liberté.

Que ce soit au point de vue financier: que feriez-vous si vous étiez soudainement milliardaire, que vous aviez toutes les possibilités ouvertes devant vous? Sincèrement, est-ce que vous seriez heureux/heureuse? Ou bien est-ce que vous paniqueriez devant tant d’options?

Et au point de vue du temps? Si vous aviez tout votre temps, et n’aviez plus besoin que les factures à venir vous fouettent à travailler, que feriez-vous de votre temps? Est-ce que la perspective d’avoir tout votre temps vous fait sourire ou vous n’arrivez même pas à imaginer ce que vous pourriez faire de votre temps pour ne pas mourir d’ennui?


2 décembre 2013

Le phénomène du centième singe (vidéo)


Ces scientifiques ont étudié des macaques (macaca fuscata) sur l'île de Koshima en 1952. Certains de ces singes avaient appris à laver des patates douces et les scientifiques ont alors observé que ce nouveau comportement s'était répandu à tous les jeunes singes de l'île par mimétisme.

21 novembre 2013

Olivier Chambon : Psychothérapies et chamanisme

J'étais à Reims le WE dernier pour le cycle de conférence de Quantique Planète, organisé par Marion kaplan. L'intervention brillante du Dr Olivier Chambon sur le thème "Psychothérapies et chamanisme" m'amène à présenté ici cette interview de la télé de Lilou. C.R.


15 octobre 2013

Embrassons nous !


Tout le monde nous envie notre fameux French kiss. Mais pour quelle(s) raison(s) nous embrassons-nous exactement? Une question d'autant plus intéressante que nous serions l'une des seules espèces à pratiquer le roulage de pelle.

23 septembre 2013

Vous êtes à 1 mm du succès !



Quand tout semble impossible, quand il semble que rien ne va au travail, vous êtes généralement quelques millimètres du succès. Anthony Robbins

10 septembre 2013

7 conseils pour cultiver son intuition


L’intuition, c’est l’affaire d’une seconde de clairvoyance, par définition impromptue. Mais l’attitude intuitive se cultive au fil du temps, c’est un choix et un art de vivre, dont voici quelques clés.

6 septembre 2013

Rêves et inspiration musicale


Et si nos rêves pouvaient contenir toute l’inspiration dont nous avons besoin pour développer un art ? 
Un épisode de ce genre a été décrit par Wagner, qui précisa que l’idée de l’introduction orchestrale de L’Or du Rhin lui était venue après une longue attente passée dans un étrange état crépusculaire – quasi hallucinatoire...

20 juillet 2013

Willy Barral : trop beau pour être vrais - too good to be true

Willy Barral : atteint en l’an 2000 d’une sclérose en plaque (SEP), je me suis auto-guéri en deux ans. Cela a attiré l’attention de la revue “Enquêtes de santé” qui y a consacré un article dans son numéro 2, et celle de Jean-Yves le Bilien qui a lui réalisé un film sur ce même sujet, dont vous trouverez un extrait ici: 



Extrait : "...Souvenez-vous de ce film merveilleux « Out Of Africa », réalisé par Sydney Pollack, avec Meryl Streep et Robert Redford. Au début du film, Meryl Streep rencontre, dès son arrivée en Afrique, un jeune africain adolescent atteint à la jambe d’une sorte de gangrène déjà très avancée et l’actrice se penche sur cette jambe et conseille au jeune homme d’aller se faire soigner d’urgence à l’hôpital.

Ecoutons ce dialogue étrange et plein de sagesse pourtant :

M.S. _ « Elle très malade ta jambe, il faut venir te faire soigner dans ma maison. …Silence intense, car tous regardent la scène qui se déroule à la sortie du village…
L’actrice reprend alors la parole et dit : « Si tu ne viens pas, tes amis penseront que tu as peur. Tu devrais aller à l’hôpital. »
… et le jeune homme africain de lui répondre :
« Cette jambe est bête peut-être ; elle pense peut-être pas aller à l’hôpital. »
Et Méryl Streep alors d’ajouter :- « Cette jambe fera ce qui lui plait. Mais si tu vas avec elle à l’hôpital, je penserai que tu es sage et un homme qui sait se montrer sage je le fais travailler chez moi et je le paierai mieux qu’un gardien de chèvres. »
Alors le jeune homme reprend la parole et dit :
« Je vais parler à cette jambe » !

N’est-ce pas de cela qu’il s’agit précisément ici  :
voulons-nous parler à notre corps ? ..."

Willy Barral : le corps de l'enfant est le langage de ses parents


Ce n’est pas l’un des moindres mérites de Willy Barral, formé qu’il a été à la double école de Françoise Dolto et de Pierre Solié (l’un des plus grands psychanalystes jungiens de France en son temps), que de s’avancer ainsi, aidé par les pertinentes questions d’Isabelle Yhuel, appuyé sur sa pratique et sur des années d’expérience, sur des terres encore trop peu explorées, loin des flons-flons ou des récupérations de la mode, mais avec une assurance gagée sur sa clinique et avec la modestie qui convient à celui qui essaie de débrouiller les labyrinthes de l’âme humaine.

Notre corps pense : immense révélation ! Ce n’est donc pas qu’une machine – même s’il l’est aussi. Mais nous portons toujours en nous cet « hôte inconnu » qui, finalement, en sait si souvent tellement plus que nous-même.


En bas de page une interview remarquable de Willy Barral décédé en mars 2013 d'un infarctus



9 juillet 2013

Apprendre à reconnaître les connexions qui nous lient…


Sommes-nous tous reliés par des liens invisibles ? C’est ce que pense la journaliste scientifique Lynne Mc Taggart, qui nous éclaire dans son livre « Le lien quantique » sur cette nouvelle approche du monde.

28 juin 2013

Se créer nos petits rituels pour être heureux


On nous dit souvent aujourd’hui que le bonheur n’est pas quelque chose qui nous tombe dessus, ou pas, mais que c’est un état qui peut être cultivé. Dans « 3 Kifs par jour », Florence Servan-Schreiber nous donne un truc : nous choisir des petites choses qui nous rendent heureux,et les transformer en rituels.

23 juin 2013

Ho’oponopono

Retrouver la paix intérieure
avec Ho’oponopono

Ah les pensées… Personne n’a encore inventé le bouton pour les arrêter. Bien souvent, elles se jouent de nous, téléguidant nos vies sans même que nous nous en rendions compte…La méthode Ho’oponopono, issue d’une tradition ancestrale hawaïenne, permet de prendre conscience de leur influence et de nous libérer de leur emprise.

21 juin 2013

Campagne télévisée sur les châtiments corporels : une bonne claque pour les parents

Nouvelle campagne de sensibilisation contre la fessée et la gifle (vidéo)

A partir du 22 juin, un clip intitulé « il n’y a pas de petite claque » sera diffusé à la télévision. Il lancera une nouvelle campagne contre les violences éducatives. Proposée par la Fondation pour l'Enfance, elle revendique une éducation "sans violence ni claques ni fessées".


7 juin 2013

Le travail de Byron Katie


Eckhart Tolle dit de Katie : « Le Travail de Byron Katie est une bénédiction pour notre planète ». Time-magazine dit de Byron Katie qu’elle est « un innovateur spirituel pour le nouveau millénaire ». Byron Katie a écrit six livres comprenant les bestsellers : Aimer ce qui est, J’ai besoin de ton amour – est-ce vrai ? et Mille noms pour la joie.

Le Travail de Byron Katie est une démarche permettant d’identifier et de questionner les pensées qui sont à l’origine de toute la souffrance dans le monde. C’est un moyen pour trouver la paix avec vous-même et avec le monde. Les personnes âgées, les jeunes, les malades, les bien-portants, les personnes éduquées ou sans éducation – toute personne à l’esprit ouvert peut faire ce Travail.(vidéo)