Il existe deux conceptions de la liberté sexuelle. La première est positive. Elle affirme que la possibilité d’avoir une vie sexuelle qui correspond à nos préférences personnelles, même lorsqu’elles ne sont pas conformes aux normes majoritaires, est une garantie de bonheur individuel ou d’épanouissement collectif. C’est cette conception qui a prospéré dans les années 70.