Sélection du message

Le pardon et les jeux de rôle bourreau/victime

Pardonner, n'est ce pas là le plus beau cadeau que l'on puisse offrir à l'autre et à sois pour avancer dans c...

Affichage des articles dont le libellé est Sciences et méditation. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Sciences et méditation. Afficher tous les articles

10 janvier 2013

Le pouvoir de changer




Bien souvent, nous croyons que notre état cérébral commande nos émotions, 
nos comportements, nos pensées. 
Mais la recherche démontre que l’esprit peut modifier notre cerveau.


7 novembre 2012

La MÉDITATION modifie durablement le cerveau et les émotions



Frontiers in Human Neuroscience

Cette étude à base d'imagerie médicale identifie des effets durables sur la structure du cerveau avec différentes formes de méditation, pratiquées durant seulement 8 semaines, et une réduction de l'activation de l'amygdale -une région clé de traitement des émotions- en réponse à des images émotionnelles. Ces conclusions, publiées dans l’édition de novembre de la revue Frontiers in Human Neuroscience rapprochent encore un peu plus les neurosciences et la conscience subjective qui fait la personne humaine et ses émotions.


Rappelons une précédente étude, publiée dans les Actes de l’Académie des sciences américaines (PNAS) qui constatait déjà, avec une forme spécifique de méditation, issue de la médecine traditionnelle chinoise, une modification de structure de la substance blanche du cerveau, entraînant des changements positifs de comportement, dans la région du cerveau nommée cortex cingulaire antérieur.

Dans cette étude, les participants qui ont suivi un programme de méditation de 8 semaines présentent des effets mesurables sur la façon dont le cerveau fonctionne même hors méditation. Les chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH), de l'Université de Boston (BU), et d’autres centres de recherche ont également identifié par imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) des différences dans les selon le type de méditation pratiquée. Les 2 types de méditation « testés » entraînent quelques différences dans la réponse de l'amygdale, confirme le Pr Gaëlle Desbordes, chercheur au Centre d'imagerie biomédicale du MGH et auteur de l’étude. «C'est la première fois que l’on démontre que la méditation affecte le traitement des émotions dans le cerveau en dehors de l’état méditatif ».
Méditation en pleine conscience ou méditation de la compassion ?

6 septembre 2012

La science et la méditation


Depuis quelques années, la science occidentale rend visible les effets positifs des pratiques méditatives sur le fonctionnement du cerveau, sur l'orientation de l'attention ou la régulation des émotions.
Le cerveau des personnes qui méditent  est étudié par des méthodes scientifiques car il est le siège d’une activité spécifique qui favorise régulation des émotions et la compassion
Méditer pour se soigner ? Pour les méditations en psychothérapies, c'est un bénéfice pour sa santé physique ou mentale.
La méditation améliore  les variables de santé (le niveau de stress la tension artérielle ou la tolérance à la douleur), la qualité de vie selon différentes pathologies (sclérose en plaque, cancer du sein, …régression des symptômes pour le psoriasis) et apporte de nombreux bénéfices  au plan psychologique : ressentis positifs en hausse, capacités d’auto-compassions avec des bénéfices comme meilleure observance des traitements et des régimes  et aussi diminution des cycles  de ruminations anxieux et dépressifs.