Sélection du message

Le pardon et les jeux de rôle bourreau/victime

Pardonner, n'est ce pas là le plus beau cadeau que l'on puisse offrir à l'autre et à sois pour avancer dans c...

Affichage des articles dont le libellé est Seignalet Jean. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Seignalet Jean. Afficher tous les articles

18 avril 2013

Régime hypotoxique du Dr Seignalet : Présentation complète


Le régime hypotoxique, dit aussi régime du Dr Seignalet est un régime alimentaire et dont les bienfaits ont été prouvés par des résultats des plus satisfaisants pour plus de 100 maladies. Ce régime, aussi appelé régime ancestral ou paléolithique suit des règles précises (il est appelé de la sorte car Le Dr Seignalet propose le retour à l’alimentation telle qu’elle était probablement il y a 5 000 ou 10 000 ans). Cet article, visant à établir uneprésentation générale du régime hypotoxique, fait partie d’une série de 2 articles.
  1. Régime hypotoxique : Présentation complète
  2. Le remplacement des produits dans le régime hypotoxique

Conseils généraux pour suivre le régime hypotoxique

Manger équilibré
Notre premier conseil préliminaire est simple : variez au maximum votre alimentation car consommer de trop grandes quantités d’un même aliment n’est jamais bon. Mais manger varié signifie aussi être à l’écoute de son corps et de ses besoins. Il faut savoir suivre ses envies quand cela est nécessaire… Attention aux fausses envies : Vous avez envie d’oeufs au petit déjeuner ? Allez-y. Vous avez envie de Nutella en rentrant du travail… est ce un vrai besoin ou de la gourmandise ?
Gare aux intolérances
Si des problèmes de digestion sont présents au cour du régime, il se peut qu’un légume, un fruit ou un type de noix ne soit pas supporté. il faut savoir que certains légumes ne sont pas bien tolérés crus mais le seront cuits. Le régime hypotoxique peut vous faire découvrir des intolérances auparavant dissimulées. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à éliminer l’aliment.
Ces intolérances ne déclenchent pas forcement de réaction du système immunitaire. C’est pour cela que leur détection par des tests d’allergie classique n’est pas toujours bonne. Le gluten et les produits laitiers, même s’ils n’ont pas révélé d’intolérance sur votre organisme, doivent être éliminés. Les aliments plus souvent rencontrés dans les cas d’intolérances sont sont certaines noix (pistaches, cacahuètes, noix), les fraises, le kiwi, parfois les bananes, le chocolat, l’avocat, les crustacés, les œufs…

Régime hypotoxique , que manger ?

Avant de commencer la présentation détaillée, voici les 3 points clés :
  • Suppression des laits animaux et de leurs dérivés ;
  • Suppression de toutes les céréales en dehors du riz et du sarrasin ;
  • Consommation d’aliments crus et cuisson douce à une température inférieure à 110 C°.

Plat principal dans le régime hypotoxique

Légumes, viandes, œufs ou poissons, voila l’essentiel du régime hypotoxique. Il faut mettre l’accent sur les légumes crus ou peu cuits car ce sont eux qui comportent le plus de vitamines. L’idéal est ainsi de consommer les légumes sous la forme la moins cuite possible. Le Dr Seignalet recommande les cuissons n’excédant pas les 110°C (vapeur douce, cuisson douce a l’étouffer). Le mode de cuisson idéal sera donc lacuisson basse température.

Les viandes dans le régime hypotoxique

Presque toutes les viandes sont autorisées dans le régime hypotoxique, pour autant qu’elles soient modérément cuites. Boeuf, veau, agneau, canard, porc… il faut privilégier les produits issus de la filière biologique.
La seule viande qui n’est pas vraiment conseillée est le poulet en raison principalement de ses conditions d’élevage. les conditions d’élevage du poulet nuisent à la qualité de la viande. Le Dr Seignalet interdit la consommation du poulet car il pense que les céréales consommées par l’animal passent dans la chair.
La viande est autorisée, mais attention encore une fois à surveiller sa consommation. La viande doit être consommée en quantités normales (environ 150gr par personne) surtout concernant les viandes grasses.
Pour les viandes comme pour les poissons, il est aussi conseille d’insister sur le cru notamment avec des carpaccio ou tartares.
Pour les amateurs de charcuterie, les charcuteries crues ou fumées sont autorisées (modérément), mais pas les cuites. Si vous trouvez des charcuteries artisanales vous pouvez en consommer occasionnellement, là encore l’objectif est d’avoir un produit de la manière qualité possible.

Les poissons dans le régime hypotoxique

Tous les poissons sont admis dans le régime à condition qu’il soient frais et peu ou pas cuits. Il faut éviter tous les poissons d’élevage et faire attention à la concentration en métaux lourds de certaines espèces. Le thon, le saumon et les crustacés sont souvent riches en plomb et mercure. Le cas des crustacés est assez intéressant… En effet les crustacés filtrent l’eau de mer et y récupèrent bon nombre de déchets. Par conséquent, la consommation de crustacés devra se faire occasionnellement.
Les poissons à privilégier sont les petits poissons gras comme les sardines et le maquereaux (même en boites) qui présentent l’avantage d’apporter beaucoup d’Omega3.

Féculents, légumineuses et céréales dans le régime hypotoxique du Dr Seignalet

Pomme de terre, riz (complet), quinoa, amarante, millet, pois, fèves, haricots, lentilles sont à consommer environ 3 a 4 fois par semaine. Mais les féculents sont jugés à risques en raison de leur forte teneur en amidon qui peut, au même titre que le gluten, causer des problèmes d’intolérance. Encore une fois, la recommandation qui s’impose est la suivante : faire une consommation raisonnable et être aux aguets pour d’éventuelles intolérances.

Les légumes dans le régime hypotoxique du Dr Seignalet

Tous les légumes sont consommables à volonté. Ce n’est pas une raison pour se jeter sur les salades… Les salades vertes ont en effet une très faible valeur nutritionnelle. Il faut y choisir les feuilles les plus vertes possibles et ne pas en faire un plat unique. 1/3 de ce que vous consommez quotidiennement doit être des crudités (une entrée de crudité à chaque repas est recommandée).
Quel mode de cuisson des légumes ?
La cuisson à la vapeur douce est la meilleure pour respecter les qualités nutritionnelles des aliments. Le fait de bouillir les légumes dissout leurs vitamines et minéraux dans l’eau de cuisson. Une solution pour « récupérer ces vitamines et minéraux est de consommer ce jus de cuisson.

Les desserts dans le régime hypotoxique du Dr Seignalet

Le sucre de canne roux brut est le seul sucre recommandé.
Les oléagineux doivent être consommés nature (ni grillés, ni salés, ni sucrés). Les galettes de riz que vous trouvez dans les magasins bio sont idéales.
Le chocolat noir à 70% de cacao minimum est accepté, mais pas le chocolat au lait.  Scrutez les étiquettes pour choisir un chocolat sans additifs (ou avec le moins d’additifs possibles).

Les boissons dans le régime hypotoxique du Dr Seignalet

Il est conseillé de limiter la caféine et la théine. Il faut aisni privilégier les infusions (sans sucre de préférence, sinon avec du miel ou du sucre de canne naturel). La meilleure boisson pour le quotidien est l’eau, bien sûr…
Il faut boire beaucoup d’eau, au moins 1,5 l par jour car elle est indispensable à l’organisme et permet d’éliminer les toxines. D’autres méthodes pour éliminer les toxines viendront en complément.
L’eau pétillante est autorisée. Vous pouvez vous équiper d’une machine pour gazéifier l’eau et y ajouter du citron, très bon pour nettoyer le corps.
Coté alcool, le vin rouge est autorisé, ainsi que le champagne. Autorisés aussi les vins cuits et occasionnellement le cidre. Là encore, il s’agit de consommations occassionelles. Dans tous les cas, préférez la qualité biologique.
En revanche, la bière, de par sa teneur en céréales, est interdite.

Régime hypotoxique du Dr Seignalet : comment cuisiner ?


Les Huiles dans le régime hypotoxique

Les carences en Omega3 jouent un rôle dans bon nombre de nos troubles. Le constat qui est souvent mis en avant est que notre alimentation moderne est surchargée en mauvaises graisses (animales, saturées ou hydrogénées) et pauvre en acides gras essentiels (notamment les Omega3). Il faut ainsi accorder une importance particulière aux huiles utilisées dans le régime hypotoxique.
Consommez l’huile d’olive vierge quotidiennement pour ses antioxydants et l’huile de colza ou de noix première pression pour les Omega3. Utilisez ces huiles en assaisonnement seulement, et l’huile d’olive pour la cuisson.

Les farines dans le régime hypotoxique

Toutes les farines à base de céréales mutées (blé, orge, mille, seigle, épeautre..) sont à éviter.
Les farines compatibles avec le régime Seignalet sont néanmoins nombreuses : riz, quinoa, pois chiche, sarrasin (pour cuisiner, faire des cakes…), fécule de pomme de terre, chataigne et amande…

Les laits dans le régime hypotoxique

Tous les produits laitiers d’origine animal sont à supprimer : le lait, le fromage, le beurre, la crème….
Ils seront remplacés par des laits végétaux (riz, soja, amandes), qui vous feront apprécier de nouvelles saveurs, et un sentiment de légèreté bien agréable.

Sel, épices et aromates dans le régime hypotoxique

Optez pour le sel non raffiné, comme le sel de guérande (non raffiné donc riche en oligoéléments). Le gomasio est également une bonne alternative.
Toutes les épices sont autorisées mais attention aux mélanges tout faits, qui contiennent fréquemment de la farine.

Cuisiner à basse température

La consommation d’aliments crus est à favoriser. C’est une des bases de ce régime, qui prône une alimentation ancestrale, à laquelle notre corps est adaptées.
L’objectif, gardez-le en tête, est de ne pas dépasser les 110°C de cuisson, car c’est à partir de cette température qu’intervient la destruction des nutriments. Les différents mode de cuisson qui sont donc possibles sont la vapeur douce et la cuisson à basse température. La cuisson au wok, qui permet de « décrudire » semble également bien adaptée.
Livres de référence sur le régime hypotoxique du Dr Seignalet :